Faut-il prendre la créatine en cycle ?

Q : « Bonjour, après une phase de charge de 5 jours et une de maintenance de presque 8 semaines, je ne sais pas trop si je dois arrêter la prise de la créatine. Est-ce qu’il vaut mieux cycler la créatine ? »

Il subsiste encore de nombreuses croyances autour de la créatine et même avec l’accumulation des études et recherches qui ont éclairci la plupart des zones d’ombres, on n’a pas encore toutes les réponses à nos questions.
A une époque on pensait à tort que la créatine donnait des crampes, déshydratait et qu’elle pouvait même être toxique ; on conseillait aussi de la prendre à jeun et d’éviter comme la peste les boissons contenant de la caféine. Néanmoins un conseil était à mon avis valable, celui de prendre la créatine de façon cyclique.

Il est conseillé de cycler pour plusieurs raisons. La principale est basée sur une théorie. Il faut cycler pour éviter que les récepteurs musculaires ne s’habituent et laissent moins bien pénétrer la créatine dans les muscles ce qui entrainerait une chute des taux musculaires et une baisse des résultats.

On sait aussi que la créatine est efficace pour faire gagner de la force et du muscle, mais après plusieurs mois de prise, les progrès ont tendance à stagner. Dans ce cas, l’idéal est de faire un arrêt de 4 semaines puis recommencer un cycle de créatine. En reprenant, vos gains de force et de muscles dépasseront ceux obtenus lors du cycle précédent.

Pour finir, la prise de créatine de façon cyclique permet de faire des économies, même si le budget créatine est rarement important.

créatine sportif

Certains utilisateurs préfèrent cycler la prise de créatine pour relancer la synthèse endogène. Il faut savoir que la supplémentation en créatine ralentit la synthèse endogène, c'est-à-dire la synthèse naturelle de créatine par l’organisme. Celle-ci diminue durant un cycle de créatine mais retrouve son niveau normal dès l’arrêt de l’apport complémentaire. Il n’y a pas d’éléments qui montrent que la prise de créatine sur le long terme a des effets négatifs sur la synthèse endogène. Cet argument en faveur de la prise cyclique n’est donc pas valable.
D’autres utilisateurs continuent à prendre de la créatine de peur de perdre les gains de force et de muscle; pourtant cette crainte n’est pas fondée. Certaines études montrent que l’on ne perd pas la force et le volume musculaire acquis grâce à la créatine.

Cycle ou pas, l’important est d’éviter les abus. Certains athlètes sont adeptes du surdosage consomment de trop grandes quantités de créatine par jour. L’abus n’est jamais une bonne chose et ne donne en général pas de meilleurs résultats.

Fitadium cratine

© 2009-2018 Toutelacreatine.com | Contact | Copyright