Créatine en poudre ou sérum ?

La créatine en poudre est de plus en plus populaire dans les milieux sportifs, il est donc normal de voir apparaître chaque année de nouveaux produits qui diffèrent de la version originale et qui sont censés apporter un plus. La créatine sérum est une de ces variantes.

La créatine sérum est de la créatine monohydrate classique sous forme liquide. En fait, on a exactement la même substance à l’intérieur : de la créatine, mais ces deux versions sont sensées présenter des différences en terme d’efficacité.

Le principal avantage de la créatine sérum serait d’être absorbé plus rapidement par les muscles que la créatine en poudre classique parce que dans le liquide, la créatine serait déjà solubilisée et vite disponible. On sait que la créatine en poudre, celle qu’on appel la créatine monohydrate, souffre d'un problème d'absorption parce qu’elle se solubilise difficilement dans l’eau. On peut d’ailleurs voir un dépôt au fond du verre quand on la mélange à l’eau avant de l’avaler. Pourtant les tests scientifiques n’ont pas montrés que c’était le cas en pratique même si en théorie cela devrait fonctionner. En réalité, le taux d’absorption de la créatine n’augmente pas plus avec la créatine sérum, ce n’est donc pas un argument valable pour utiliser la forme liquide à la place de la créatine en poudre classique.

Un autre argument en faveur de la créatine sérum qu’on trouve sur de nombreux forums est qu’à la différence de la créatine en poudre, on ne serait pas obligé de faire une phase de charge. Le but de la phase de charge est de saturer les muscles de créatine rapidement et ensuite de passer à des doses de maintien. Le fait de prendre la créatine sous forme de poudre ou de liquide ne change hélas rien à ce procédé. Cet argument est non fondé.

En revanche, il existe des bonnes raisons de ne pas utiliser la créatine sérum. Quand la créatine est mise en solution, elle devient instable et se transforme petit à petit en créatinine un sous-produit qui inutile pour le corps. Des analyses faites par un organisme indépendant sur des créatines liquides ont confirmé ce fait, ces dernières ne contenaient pas les taux de créatine annoncés. Certains échantillons n’atteignaient que 2% de créatine, le reste étant constitué de créatinine.

La créatine est un précurseur de l’ATP (adénosine triphosphate) qui fournit l’énergie aux cellules musculaires. En augmentant le taux de créatine dans le corps, on favorise le renouvellement de l'ATP. Ce dernier est donc un bon indicateur de l’efficacité de la créatine prise. Dans une étude de 2003 (1), les effets de la créatine sérum sur l’ATP et les niveaux de créatine ont étés étudiés par le docteur Kreider et ses collaborateurs. Les résultats ont montré que la créatine monohydrate accroit les taux de créatine dans les muscles alors que la version en sérum n'a pas d'effets sur ces taux et sur les niveaux d'ATP.

Ces découvertes montrent qu’il vaut mieux rester sur la créatine classique en poudre même si la version liquide peut séduire par ses supposés avantages et sa facilité d’utilisation.

Les recherches sur la créatine sérum doivent se poursuivre pour qu’un jour, une version stable et efficace soit enfin disponible.

Fitadium cratine

© 2009-2018 Toutelacreatine.com | Contact | Copyright