Pas moins de créatinine avec Kre-alkalyn

La Kre-alkalyn est une version de créatine améliorée. Avec son pH basique, elle est sensé être absorbée en totalité et ne jamais se transformer en créatinine avant d’atteindre les muscles. Dans ce contexte, la kre-alkalyn permettrait d’obtenir de meilleurs résultats tout en utilisant des doses plus faibles. En bonus, les effets secondaires qu’on peut éventuellement rencontrer avec la créatine monohydrate comme la rétention d'eau, les douleurs gastro-intestinales, diarrhée et crampes, sont sensés disparaitre.

Une étude de Tallon et Child, présentée en 2007 lors du quatrième meeting de la Société Internationale de Nutrition Sportive à Las Vegas nous montre une Kre-Alkalyn moins stable que la créatine monohydrate habituelle. Nous vous la présentons à la suite de cet article.

Le fabricant de suppléments nutritionnels AAPNF (All American Pharmaceutical and Natural Foods Corporation) affirme que la créatine « tamponnée » Kre-alkalyn® est 100% stable dans le milieu acide de l’estomac et ne se transforme pas en créatinine. Par contraste, ils affirment que la créatine monohydrate est facilement détruite en créatinine (plus de 90%) en présence de l’acidité de l’estomac. Jusqu’à présent, aucune Université ou laboratoire indépendant n’a évalué la stabilité de la Kre-Alkalyn dans le milieu acide de l’estomac, vérifié sa possible conversion en créatinine, ou fait des comparaisons avec la stabilité de la créatine monohydrate. Cette étude examine si oui ou non la supplémentation en Kre-Alkalyn diminue le taux de conversion de la créatine en créatinine par rapport à la créatine monohydrate (Créapure®).

Les produits de Créatine ont été analysés par un laboratoire indépendant qui s’est basé sur les directives recommandées par USP (United States Pharmacopeia).
Chaque produit de créatine a été mis en présence de 900ml d’acide chlorhydrique de pH 1à la température de 37°C et des échantillons ont été pris au bout de 5, 30 et 120 minutes pour analyser la créatine et la créatinine par HPLC (UV).

A la différence de ce qu’affirme AAPNF, le taux de conversion de la créatine monohydrate en créatinine n’a été que de 1% de la quantité initiale, ce qui montre que la créatine monohydrate est très stable dans des conditions semblables à celles de l’estomac. L’étude a aussi montré que la conversion en créatinine est 35% plus importante pour la Kre-alkalyn par rapport à la créatine monohydrate. En conclusion, la conversion de la créatine monohydrate en créatinine n’est pas un facteur qui limite la quantité de créatine. La kre-alkalyn est moins stable que la créatine monohydrate dans les conditions acides de l’estomac.

Fitadium cratine

© 2009-2018 Toutelacreatine.com | Contact | Copyright